fbpx

Guide Moov

Découvrez les ponts du 4ème arrondissement

La Seine traverse la capitale d’est en ouest sur treize km et compte trente-sept ponts et passerelles ! Découvrir les ponts de Paris permet d’accéder à des vues imprenables qui nous racontent une partie de l’histoire de la capitale.. Situé sur la rive droite de la Seine, le 4ème arrondissement comprend l’île Saint-Louis et une partie de l’île de la Cité. Prenez le temps de parcourir les ponts du 4ème arrondissement, et appréciez le spectacle qui s’offre à vous !

Pont au Change

Le pont au Change tire son nom de ses anciens habitants : les changeurs, qui avaient ici leurs quartiers pour changer les monnaies. Ils étaient chargés de contrôler les comptes et les dettes des communautés agricoles pour les banques. Au Moyen Âge, en revanche, c’étaient les oiseleurs qui s’y étaient installés ; ils lâchaient d’ailleurs leurs oiseaux au passage du roi qui se rendait à Notre Dame.

Pont au Change
© Charlotte Dupont, Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Pont Notre-Dame

Le pont Notre-Dame a vu construire le premier lotissement du monde ! Inauguré en 1512, on y trouve en effet soixante maisons identiques de six étages où vivent surtout des commerçants. Elles sont les premières habitations à avoir des enseignes fixes en chiffres romains plutôt que des enseignes mobiles.

Pont Notre Dame
© Gabriel Arango, Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Pont Marie

Le pont Marie est l’un des plus vieux ponts de Paris. La première pierre fut posée en 1614, en présence de Louis XIII et de sa mère Marie de Médicis. Le Moyen Âge laissant encore son empreinte, des maisons à trois étages furent construites sur le pont. Malheureusement, avec la crue exceptionnelle du 1er mars 1658, deux arches du pont sont emportées, ce qui provoque l’effondrement de vingt-deux maisons et la mort de cent vingt personnes. Les maisons ne furent pas reconstruites et celles qui restèrent furent démolies cent ans plus tard.

Pont Marie
Source

Lavandières

Sous le pont Marie, faisons un voyage dans le temps et imaginons les berges de Seine au siècle dernier : des dizaines de bateaux lavoirs ou de barges sont amarrées et le linge, battu et lavé par les lavandières, puis rincé dans la Seine, sèche à l’air libre. Le métier de lavandière a disparu avec l’arrivée des machines à laver, mais la célèbre sculpture du musée d’Orsay nous rappelle sa fonction emblématique dans Paris.

Écrit par Guide Moov

×