Guide Moov

Les immeubles atypiques de Paris

À Paris il n’y a que des immeubles haussmaniens ? Faux ! La capitale compte un bon nombre d’immeubles pas comme les autres devant lesquels on reste de marbre. Immeubles étroits, à coupoles, très hauts, ou bien caractérisés par des mouvements artistiques, ceux-ci vous surprendront !

Immeubles Paris
© Alexandre Prevot, Flickr / CC BY-SA 2.0

Immeuble le plus étroit

L’immeuble du 27 rue Francoeur s’observe non pas de face mais littéralement de profil ! En effet, vous avez sous les yeux l’immeuble le plus fin de Paris, c’est même difficile d’imaginer comment certaines personnes peuvent y vivre et pourtant, ce n’est pas un accident qui est la cause de cette particularité. Simplement, il semblerait que l’immeuble d’à côté ait été démoli, laissant apparaitre cette rareté architecturale.

Immeuble le plus étroit Paris

Immeubles atypiques avec coupoles

Levez les yeux au 14 avenue du président Kennedy et découvrez de beaux immeubles à coupole, très atypiques dans le paysage parisien ! De chaque côté du métro aérien, et vers la rue de l’Aboni, ces hôtels devenus immeubles d’habitation ont été construits à l’origine pour héberger les nombreux visiteurs de l’Exposition Universelle de 1900… On aimerait bien jeter un oeil aux chambres là-haut !

Immeuble le plus haut

L’immeuble du 48 rue de Valois fut pendant longtemps le plus haut de Paris. Construit en 1781, il possède aussi une particularité interne : un escalier à double hélice, c’est à dire de deux escaliers en colimaçons superposés, qui permet à ceux qui l’empruntent de ne pas se croiser. Plutôt utile pour cette ancienne maison close, pour que les clients souhaitant restez discrets ne rencontrent pas de connaissances… Aujourd’hui, l’immeuble appartient à la banque de France.

Immeuble métro

Faites le tour de l’immeuble au 106 rue du Château des Rentiers pour comprendre son originalité : le rez-de-chaussée n’existe pas, ou plutôt, il a été délibérément mis sur pilotis pour rester un espace de circulation des piétons ! Construit en 1986 par l’agence Architecture Studio, on peut aussi remarquer côté nord, la façade couverte d’un plan de métro géant du 13 ème arrondissement qui s’éclaire la nuit.

Immeuble atypique: Henri Sauvage

Au 26 rue Vavin, levez la tête et observez : vous êtes devant le tout premier immeuble à gradins parisien. Cette innovation, imaginée par le célèbre architecte Henri Sauvage, permettait à chaque étage de posséder un balcon, sans obstruer la lumière de l’étage inférieur. La façade en grès blanc et décors minimalistes aux carreaux bleus, du même revêtement utilisé parfois dans le métro parisien, permet l’entretien facile de l’édifice. L’architecte lui-même a ici habité quelques temps.

Rue Vavin, Henri Sauvage
© Fred Romero, Flickr / CC BY 2.0

Écrit par Guide Moov