fbpx

Guide Moov

Les musées d’art du 7ème arrondissement de Paris

Rodin, Manet, Caillebotte, Maillol, Van Gogh, Monet…. L’art est à l’honneur dans le 7ème arrondissement de Paris, riche en musées où vous pourrez admirer des œuvres emblématiques au travers de magnifiques collections. L’un de ces musées d’art possède également un magnifique jardin où vous pourrez prolonger votre visite, quand un autre camoufle une partie de sa structure contemporaine sous un étonnant manteau végétal. A vous de les découvrir…  

Musée Maillol Sketch
© Jean Yves’s sketch book, Flickr / CC ELP.FLICKR.COM EN_US CHANGE-YOUR-PHOTO’S-LICENSE-IN-FLICKR-B1SXTMJK

Musée Maillol

Le musée Maillol, au 59-61 rue de Grenelle, est initialement un couvent, avant de devenir le lieu de vie du célèbre poète Alfred de Musset, puis par la suite un cabaret créé par Jacques Prévert et son frère, cabaret dont Boris Vian sera d’ailleurs un habitué ! Ce lieu est donc chargé d’histoire. En 1955, Dina Vierny, muse et compagne du sculpteur Aristide Maillol décédé onze ans plus tôt, y loue un appartement. En une trentaine d’années, elle réussit à racheter tous les appartements de l’immeuble et décide d’y créer un Musée Maillol, qui ouvrira ses portes en 1995 en présence du président de la République François Mitterrand. Le Musée retrace l’oeuvre de Maillol, tout en mettant en lumière des artistes des XXème et XXIème siècle.

Musée Maillol
© J.P.B, Flickr / CC ELP.FLICKR.COM EN_US CHANGE-YOUR-PHOTO’S-LICENSE-IN-FLICKR-B1SXTMJK

Musée d’Orsay

Cette ancienne gare qui fait maintenant partie des musées d’art du 7ème arrondissement possède de nombreux atouts : non seulement son architecture et sa scénographie sont tout à fait uniques pour l’agencement d’un musée (regardez cette lumière !…) mais le bâtiment est aussi étonnant de par ses célèbres horloges d’époque. Le principal atout du Musée d’Orsay réside dans la plus grande et la plus belle collection de peinture impressionniste au monde. Vous les connaissez sans les connaître, vous les avez certainement déjà vus dans des livres, mais ici, vous pourrez voir de vos propres yeux Le Déjeuner sur l’herbe et l’Olympia d’Édouard Manet, L’Origine du monde de Courbet, Nuit étoilée sur le Rhône de Van Gogh, les Cathédrales de Rouen de Monet et Les Raboteurs de Parquet de Gustave Caillebotte. Indiscutablement un passage obligé pour petits et grands, pour s’émerveiller devant ces oeuvres emblématiques.

Musée Orsay
© Yannick_M (Paris, FR), Flickr / CC BY-NC 2.0

Transformation du Musée d’Orsay

Avant de devenir le Musée d’Orsay, l’édifice était une gare, qui a servi pendant trente ans de point de départ et terminus à la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans. La Gare d’Austerlitz étant jugée trop excentrée, la gare d’Orsay fut construite de 1898 à 1900 pour accueillir au mieux les visiteurs de l’exposition universelle de 1900 au centre de Paris. C’est pour cette raison qu’elle est si magnifiquement décorée. Il fallait éblouir avec le savoir-faire français, et c’est une des raisons pour lesquelles il fallait cacher la structure métallique de la grande verrière par un parement de pierres sculptées. La majestueuse horloge est aujourd’hui l’un des seuls éléments du décor datant de l’époque de la gare.

Horloge Musée Orsay
© David Pilbrow, Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Musée Rodin

Créateur de la figure tourmentée du Penseur, et du couple amoureux du Baiser, Rodin est encore de nos jours l’un des sculpteurs les plus appréciés. Il connut la gloire de son vivant et décida de laisser derrière lui un musée Rodin, créé en 1916, pour y exposer ses donations à l’État. Ses œuvres, mais aussi ses collections et le contenu de sa bibliothèque, sont aujourd’hui visibles dans le sublime Hôtel Biron au 79 rue de Varenne, où vécut l’artiste à partir de 1908. Cet hôtel particulier du XVIIIème siècle abrite également certaines oeuvres de sa muse et compagne, Camille Claudel.

Musée Rodin
© Steve Douglas, Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Jardin du Musée Rodin

Au 79 rue de Varenne, le jardin du Musée Rodin offre l’opportunité d’une promenade éblouissante qui permet de poursuivre la contemplation des œuvres de cet éminent sculpteur, à ciel ouvert cette fois. Sur trois hectares, les œuvres sont exposées entre la roseraie, le jardin strict à la française, et les espaces plus sauvages et très luxuriants en été.  L’artiste avait d’ailleurs pour habitude de disposer ses collections personnelles et antiques dans son jardin.

Musée du Quai Branly

Le musée du Quai Branly est dédié aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, mais là ne réside pas seulement l’intérêt de sa visite : sa façade, qui donne directement sur le boulevard, est recouverte d’un mur végétalisé de huit cents mètres carrés, le plus grand du monde à l’époque de sa réalisation. Conçue par Patrick Blanc – ce qui le fera connaître du grand public – cet espace vertical supporte quinze mille plantes cultivées de cent cinquante espèces différentes. Visible depuis la rue par les piétons et automobilistes, il assure une continuité avec le jardin de Gilles Clément, situé à l’entrée du musée et qui s’étend sur dix-huit mille mètres carrés.

Musée Quai Branly
© Frans Harren, Flickr / CC BY-SA 2.0

Écrit par Guide Moov

×