Guide Moov

Les tours à Paris

Admirez ces monuments tout en hauteur, qui par leur originalité vous séduiront. Les tours à Paris sont une représentation juste de l’architecture à la française et témoignent d’un passé mystérieux.

Tour de l’horloge

Entre 1350 et 1353, le roi Jean II Le Bon ordonna la construction d’une tour sur un ancien marécage, dont le rôle était de surveiller les environs pour garantir la sécurité du Palais. En 1370, la première horloge publique de Paris y fut installée. Deux statues allégoriques la protègent, La loi et la Justice. D’ailleurs, au-dessous de l’horloge, on peut lire les inscriptions latines « Cette machine qui fait aux heures douze parts si justes enseigne à protéger la Justice et à défendre les lois ». Le cadran toujours visible, réalisé sous Henri III au 16ème siècle, rappelle la monarchie de sa couleur bleu parsemée de fleurs de lys.

Tour Horloge
© Guillaume Speurt, Flickr / CC BY-SA 2.0

Tour Jean-sans-Peur

La Tour Jean-sans-Peur au 20 rue Etienne-Marcel, tire son nom de son commanditaire, le duc Jean Ier de Bourgogne. On le surnomme Jean sans Peur à cause de l’épisode qui débuta le 24 novembre 1407, jour où il fit assassiner son cousin, le frère du roi Charles VI, Louis d’Orléans. Prudent, et conscient qu’on pourrait lui réserver le même sort, avec en plus une guerre civile qui faisait rage entre Armagnacs et Bourguignons, il fit construire une tour fortifiée de 21m de haut dans l’hôtel des ducs de Bourgogne, où il résidait. C’est aujourd’hui le dernier vestige de l’édifice, qui fait maintenant partie d’une cour d’école élémentaire.

Tour Jean Sans Peur
© Frédéric de Villamil, Flickr / CC BY-SA 2.0

Tour d’argent

Avant de devenir l’un des restaurants les plus connus et les plus chers de la capitale, la Tour d’Argent au 15 Quai de la Tournelle, 5 siècles plus tôt, était une simple auberge, où le roi Henri III aimait souvent se rassasier. Les ragots firent leur travail, et très vite, cette adresse devint très prisée. Son nom fut trouvé par son propriétaire, qui fut ébloui à plusieurs reprises par les reflets du soleil sur les tours de mica, minéral brillant, du château de la Tournelle, aujourd’hui disparu !

Tour Albert

Au 33 rue Croulebarbe s’élève un monument historique ! En effet, la tour Croulebarbe ou Tour Albert, du nom de son architecte Edouard Albert, est le tout premier gratte-ciel de Paris ! Construit en 1960, ses 23 étages abritent des logements. Ici, les tubes d’acier qui portent la structure sont volontairement laissés visibles et les panneaux vitrés ne respectent pas une trame linéaire. Au 6ème, le plafond de la terrasse est décorée par une fresque de Jacques Lagrange.

Tour Albert
© victortsu, Flickr / CC BY-NC 2.0

Tour de la biodiversité

Levez la tête au niveau du 5 rue Albert Einstein et vous découvrirez le projet M6B2 – Tour de la biodiversité. De toute sa hauteur et derrière ses formes organiques, elle porte des dizaines de logements sociaux mais aussi, et c’est ce qui fait sa grande particularité, elle est végétalisée à l’aide d’espèces sauvages. De ces espèces, des graines sont envoyées aux quatre vents… une belle idée qui permet de sauver la biodiversité dans la ville.

tour biodiversité

Deux tours

Le 56 avenue de France est un édifice pour le moins atypique ! Construit en 2015, le bâtiment part d’une base commune pour se diviser en deux tours qui ne se ressemblent pas du tout : un escalier aux angles droits d’un côté, une spirale aux balcons partant dans toutes les directions de l’autre. Deux cent logements avec une façade laqué or et des vues exceptionnelles, une vraie réussite architecturale.

Tour Périscope

Au 83-87 avenue d’Italie se dresse l’un des immeubles les plus emblématiques de l’opération Italie 13, qui à partir de 1966, a permis de remplacer des bâtiments insalubres par des constructions contemporaines : la tour Périscope. Construite par l’architecte Maurice Novarina, elle abrite un supermarché et 280 logements de haut standing. Petit plus invisible aux simples promeneurs : une piscine sur le toit pour tous les résidents, plusieurs puits de lumières et un hall qui ressemble à celui d’un hôtel de luxe.

Alors, convaincu par ces tours à Paris? N’hésitez pas à nous faire parvenir des informations si vous en connaissez sur d’autres tours de Paris qui seraient elles aussi remplies d’Histoire ou d’originalité.

Écrit par Guide Moov